Publié le : 27 décembre 20237 mins de lecture

Changer de banque est une étape à aborder avec un minimum d’anticipation pour éviter des découverts, des refus de paiement ou des transactions erronées. D’ailleurs, si vous vous demandez quelle est la durée effective d’un changement de domiciliation bancaire, vous serez peut-être surpris de la réponse. Il n’est pas rare que ce délai dépasse allègrement un mois, dans le cas où des éléments ralentissent la progression du dossier. Comment agir pour éviter les obstacles et s’assurer que le changement de banque s’effectue en un temps minimal ?

L’importance de bien se préparer avant de passer d’une banque à une autre

Le fait de changer de banque est souvent l’opportunité de bénéficier de nouveaux avantages, comme la proximité d’une agence physique, une application plus intuitive, des frais mensuels allégés ou des services mieux adaptés à votre profil. Mais entre le moment de la demande et celui où toutes vos transactions sont définitivement redirigées vers la nouvelle banque, il peut s’écouler un certain temps qu’il vaut mieux avoir anticipé. Avant de vous rendre à votre rendez-vous avec la banque, voici quelques conseils pour vous préparer et éviter des délais supplémentaires.

Comme le spécifie cette page, le temps nécessaire au changement de domiciliation bancaire prend une trentaine de jours si tout est en ordre au moment de la signature du contrat. Pour vous en assurer, préparez tous les documents qui seront nécessaires à l’établissement du changement. Votre banquier vous fera sans doute parvenir la liste des justificatifs à fournir, tels qu’une pièce d’identité en cours de validité, une preuve de domiciliation, des documents attestant de vos revenus ou de votre situation matrimoniale. Vérifiez bien que tous les documents rassemblés sont établis aux mêmes noms et adresses, et qu’ils sont toujours valides.

Vous pouvez demander à votre banque un calendrier précis des étapes qui vont intervenir avant le changement définitif de banque. Dès que vous disposez de vos accès au nouveau compte, lancez les démarches pour modifier tous vos prélèvements automatiques et fournissez votre RIB à votre entourage ou à vos clients sans tarder. Mais n’oubliez pas que certaines transactions seront encore débitées de votre ancien compte : il est nécessaire d’y laisser une somme suffisante pour couvrir les derniers achats que vous aurez faits avec la carte ou le chèque correspondant.

Une gestion adaptée durant la période transitoire

La réponse à la question « quelle est la durée effective d’un changement de domiciliation bancaire ? » ne se base pas que sur des délais légaux, mais aussi sur votre propre implication pour permettre la fluidité du processus. Durant la période de transition, soyez prêt à intervenir sur les deux fronts, que ce soit pour alimenter l’un des comptes afin d’éviter un découvert, pour signer et renvoyer des documents ou pour confirmer votre souhait de changer de banque principale. Mobilisez les ressources prévues par votre banque pour gérer à distance votre mobilité bancaire, par exemple en organisant le transfert des prélèvements et virements permanents, ou en déléguant l’envoi de courriers d’information et de validation du changement.

Gardez une bonne relation avec votre ancienne banque, et continuez à communiquer avec elle jusqu’à la fin pour éviter toute prise de retard. Vous pourriez avoir besoin de confirmer par téléphone votre décision de changement de domiciliation bancaire et d’expliciter vos raisons. Si des transactions continuent à apparaitre sur votre ancien compte, cela peut retarder le processus de fermeture. N’utilisez plus votre ancienne carte dès que vous disposez de vos nouveaux accès pour éviter ces désagréments.

Votre ancienne banque peut solliciter la restitution de la carte et du chéquier dont vous disposiez. Celle-ci se fait alors par courrier ou directement en agence. Ne tardez pas à l’effectuer, afin de permettre le bon déroulement des étapes suivantes de clôture du compte bancaire. Il peut être judicieux de savoir que le changement de domiciliation pour un livret d’épargne est parfois plus complexe, puisque la loi n’autorise la possession que d’un seul livret A par personne. Le nouveau livret ne peut être ouvert qu’après la fermeture avérée et confirmée du précédent livret, et après l’envoi de différents courriers attestant que vous souhaitez déménager votre livret d’épargne.

Bien s’établir dans sa nouvelle banque

Lorsque vous commencez à utiliser votre nouvelle banque pour vos transactions courantes, il vous faut vérifier que l’intégralité des prélèvements et virements transférés sont bien à jour. Le cas contraire, vous devrez probablement contacter chaque bénéficiaire pour faire modifier votre RIB. Agissez rapidement, afin d’éviter que votre ancien compte ne se retrouve dans le rouge, ce qui freinerait la procédure de clôture et occasionnerait des frais d’agios. Vérifiez aussi sur votre nouvel espace personnel que vos informations correspondent à ce que vous avez communiqué à la banque.

Une fois que vous savez quelle est la durée effective d’un changement de domiciliation bancaire et de combien de temps vous disposez pour vous organiser, il est temps de mettre en place toutes les mesures de sécurité relatives à votre compte. Cela inclut de nouveaux mots de passes, la configuration d’alertes de sécurité, l’ajustement des plafonds et l’enregistrement des appareils de confiance. Faites le tour de toutes les options proposées par votre banque, et ajustez le niveau de sécurité à vos habitudes de consommation.

Faites attention à bien conserver tous les documents relatifs à la clôture de votre compte et à l’ouverture du nouveau. Certains ne sont disponibles qu’en ligne, mais vous pouvez les télécharger et même les imprimer si vous souhaitez en garder une copie papier. Rencontrez votre nouveau conseiller, discutez de vos besoins et de vos habitudes, afin que la transition se fasse le plus aisément et confortablement possible des deux côtés. Enfin, il n’est pas inutile d’envoyer un mail groupé de rappel de votre changement de domiciliation bancaire à tous vos contacts, ou à vos clients le cas échéant. Précisez bien la date à partir de laquelle plus aucun virement ne pourra être réalisé depuis votre ancien compte pour éviter les incidents.